Aube

Dès le premier jour, dès le message originel qu’ils avaient échangé
Elle avait compris qu’elle entrait dans une nouvelle phase de son récit journalier

Il lui avait transmis cette chose particulière qu’elle ne saurait décrire
Elle avait été comme envoûtée, persuadée qu’elle pouvait se mettre à nu face lui sans souffrir

Que lui avait-t-il donc fait au point où les effets de son action refusaient de s’estomper
Elle se posait inlassablement la question, tant leurs interactions l’avaient instantanément secouée

Elle qui pensait se connaître avec une tranchante acuité
Il lui faisait chaque jour découvrir des facettes nouvelles de sa personnalité

Comme jamais auparavant, elle cherchait à être attentionnée, à accompagner ses paroles d’ actes
Que lui avait-il donc fait, au point où elle pouvait renier ses principes sans aucun tact

Elle lui livrait son intimité sans frein, mais une petite voix lui soufflait que ce n’était pas assez
Elle se battait comme un beau diable pour élever quelques barrières, hélas elle les retrouvait effondrées

Elle craignait le pire, elle craignait de s’attacher viscéralement à son être rafraîchissant
Echanger de façon continue avec lui était à la fois bouleversant et enrichissant

Elle était certaine de commettre une erreur qui pourrait lui être fatale
Malgré cela, elle ne pouvait s’empêcher de poursuivre ardemment ce mal

Son petit cœur était désormais installé dans le creux de ses délicates mains
Elle espérait qu’il n’éprouverait pas cet organe musculaire en vain

Il ne lui restait plus qu’à souhaiter que ses sentiments soient partagés
Autrement, elle était déjà en chemin pour assurément sur un roc naufrager

La vie est trop brève pour être petite
Faisons d’elle une balade inédite

© M²CD

Lire aussi

Décès imminent

Petite pensée pour des veuves d’ici et d’ailleurs.

Narcisse

Endurance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *