Casimir a gâché ma résolution

 » Il faut garder quelques sourires pour se moquer des jours sans joie. » Charles Trenet

Lorsque j’ai rencontré cette citation, je me suis senti heureux.

Enfin une astuce pour me rendre l’existence plus équilibrée, me disais-je.

Une sorte de fable de la cigale et de la fourmi : savoir vivre de manière modérée durant la période de vaches grasses, pour en profiter durant la période de vaches maigres.

Mais j’avais crié victoire trop vite.

Au moment de mettre la citation en pratique, il s’est posé un problème technique.

J’avais établi un programme : pas plus de 3 rires par jour. Afin de consigner le surplus pour les jours malheureux.

Toutefois, les choses ne se sont pas passées comme prévu.

Le programme a démarré samedi dernier. A 11 h, j’avais déjà ri 3 fois. Il ne me restait plus aucune cartouche pour la journée. Je suis allé me claquemurer, pour éviter tout contact avec le monde extérieur. Il n’était pas question de me comporter de manière irresponsable comme la cigale. Même ma connexion internet à été interrompue.

Au milieu de ce silence, mon téléphone a vibré. C’était Casimir. Il s’est mis à étaler une histoire très drôle au sujet d’un de ses cousins.

A plusieurs reprises, je lui ai dit  » Casimir, s’il te plaît, je ne peux plus rire aujourd’hui. Mon quota journalier est atteint. Il faut économiser pour les jours sans joie. »

Mais tout porte à croire qu’il avait été envoyé pour écorcher mon engagement. Ainsi, le pire arriva. Ne pouvant plus me contenir, j’ai pouffé de rire. C’était tellement agréable. Mais je m’en suis copieusement voulu.

Et pour me punir, j’ai décidé de ne plus rire pendant 4 jours. Cette fois-ci, je ne décroche plus aucun appel. Ni pour Casimir, ni pour personne. J’irai dans ma banque puiser ces 12 rires – 4×3 – durant les jours tristes.

La vie est trop brève pour être petite
Faisons d’elle une balade inédite

© M²CD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *